a CHECK-LIST

Rechercher les causes d'une baisse brutale des résultats

Après avoir éliminé les problèmes liès spécifiquement aux patientes (indication, age...) et aux protocoles de stimulation, un certain nombre d'évènements peuvent être à l'origine d'une dégradation des résultats escomptés.

ro Selon les cas on pourra se retrouver dans une des situations suivantes :

cDiminution du taux de fécondations en FIV et / ou en ICSI.
cAbsence totale de fécondation en FIV et/ou en ICSI.
cBlocage de la fécondation au stade pronuclei.
cContamination (germes ou levures)
cFragmentation systématique d'un pourcentage élevé d'embryons


Les "check list" suivantes vous aideront à faire le point sur l'ensemble des données, dont l'une ou plusieurs, peuvent être à l'origine de la dégradation des résultats:



aAu Bloc Opératoire :

cType d'anesthésie et durée. (rare aujourd'hui)

cModalité de la ponction :
cType de décontamination et de stérilisation du bloc opératoire.
cType de matériel utilisé pour la ponction, type de stérilisation pratiquée sur le matériel à usage multiple.

cModalités de conservation des ponctions folliculaires au bloc, avant leur transport au laboratoire.

cModalités de transport au laboratoire.


aAu Laboratoire d'AMP :

A : Conditions de recueil des spermatozoïdes

cDélai d'abstinence avant le recueil
cQualité du récipient de recueil
cConditions d'hygiène avant et pendant le recueil
cDélai entre le recueil et le traitement du sperme en vue de l'AMP
cQualité du matériel et des réactifs utilisés pour sa préparation
cConservation et temps de latence avant son utilisation (insémination ou micro-injection).
cConditions de transport, le cas échéant.


B : Conditions de recueil et de culture des ovocytes

Règles générales : Le travail doit être préparé à l'avance, rapide et effectué dans une obscurité relative
L'observation au microscope doit être limitée au maximum, ainsi que la fréquence d'ouverture des étuves.


cQualité des milieux de cultures choisis et délais d'incubation avant usage.

cQualité du maintien de la température et du pH entre chaque opération.

cQualité et choix du matériel de manipulation pour une exécution rapide de chaque phase (lavage, dénudage, décoronisation,
- manipulation et observation des cultures...

cContrôle des reactifs et milieux de culture (aspect, numéro de lot, date de peremption, modalités de stockage).
- En France, on pourra aussi contacter : "blefco vigilance"

cContrôle de la qualité, de la saturation en milieu salin, et des procédures de conservation de l'huile utilisée en culture.

cContrôle et ajustement régulier de la température et de la pression partielle en CO2 dans les étuves et incubateurs de paillasse.

cContrôle de l'homogénéité de la température à tous les niveaux des étuves et sur les plaques chauffantes.

cContrôle et correction éventuelle des causes "toxiques" pour la culture cellulaire (agents de nettoyage, spray désodorisant, solvant,
- alcool, poussières, parfum d'ambiance, installation récente de meubles en panneau de particules pouvant relarger, pendant plusieurs mois du formaldéhyde à des concentrations significatives...)

cContrôle des eventuelles modifications dans l'environnement proche du laboratoire, si celui ci n'est pas en surpression :
- travaux de réfection, maçonnerie, peinture, apparition de nouvelles bouches d'air pulsé contaminées (en provenance de cuisines, laveries, salles d'incinération, garages...).



JCD-LABORATOIRES, Partenaire de Air liquide - Astec - Binder - Cryologic - Esco - Fertipro - GenX - Gynetics -Halotech - Life Global - LivingCell - Makler - MTG -Nidacon - Nikon - Olympus - RocketMedical - Eppendorf - SparMed - Thiebaud - Tokai -Toulemonde - Vitromed